Comprendre qu'on ne peut pas comprendre...

Il y a bien des choses que l’on comprend après avoir lu la Bible. On y trouve des réponses à beaucoup de questions existentielles qu’on se posait depuis toujours.

Cependant, une chose est certaine : Dieu nous révèle ce qu’il veut qu’on comprenne. Autrement dit, il y a énormément de choses qu’on ne sait pas et qu’on se saura jamais. C’est pour cela qu’il nous faut avoir une confiance aveugle en l’Eternel, qui est en fait le synonyme de la foi.

L’être humain est limité dans sa compréhension. Dieu s’est révélé à nous de diverses façons mais notamment au travers de Jésus. Et ce qu’on a reçu de Jésus est tellement grand et pourtant tellement petit.

On ne peut pas tout comprendre, et encore moins comprendre Dieu, parce que cela ferait de nous des dieux, et il n’y a qu’un seul Dieu vivant. Il est trois en un, il est le début et la fin, l’alpha et l’oméga et nous devons comprendre qu’il y a de la sagesse dans le fait de savoir qu’on ne peut pas tout comprendre et je voudrais expliquer pourquoi.

Dieu dit dans Esaïe 55 :9 « Le ciel est bien plus haut que la terre. De même, mes voies sont bien au-dessus de vos voies, et mes pensées bien au-dessus de vos pensées. ». Ce qu’on doit comprendre par ce verset c’est que la pensée humaine n’est pas capable d’être à la hauteur de celle de Dieu, elle n’a pas été conçue pour ça. Nous sommes limités dans notre pensée, celle de Dieu dépasse tout ce qu’on peut imaginer. D’autres versets viennent confirmer cela comme par exemple 1 Corinthiens 2 :11 « Lequel des hommes, en effet, connait les choses de l’homme si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connait les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu ». Dans ce verset il est spécifié que personne ne connait les choses de Dieu sauf l’Esprit de Dieu (qui est en nous mais n’est pas nous).

Comprendre Dieu, ses choix et ses raisons ne nous est pas accessible certes, mais est-ce vraiment nécessaire ? Il y a des questions qu’on se pose auxquelles on ne trouvera jamais de réponse concrète dans la Bible, mais elles nous orientent vers des réponses. Si on savait tout, on n’aurait plus besoin de faire confiance, or la foi est une assurance des choses qu’on ne voit pas (Héb. 11 :1). Il nous faut cette dose de confiance, et elle se trouve dans tout ce que l’on ignore.

Admettre qu’en tant que chrétien on ne sait pas tout n’est pas une faiblesse. Ne pas tout savoir et ne pas tout comprendre ne change rien à la vérité et ne devrait rien changer aux convictions non plus. Cela ne remet pas en question le fait que Dieu existe.

Le contentement est un enseignement biblique et il est impératif de se contenter de ce qu’on a. On en sait suffisamment sur Dieu, en savoir plus pourrait en fait être effrayant. Avoir des questions est en réalité quelque chose de sain car cela implique qu’on a toujours besoin de Dieu. C’est un souhait de Sa part qu’on ne sache pas tout.

En somme, parfois c’est facile de suivre Dieu et parfois c’est difficile, mais il est bon de ne jamais oublier qu’il est digne de confiance. Dieu s’est révélé mais il est encore plein de mystères impénétrables. Ce n’est pas dramatique d’admettre qu’il y a des choses qui nous dépassent et Dieu en est une. En somme, comprendre qu’on ne peut pas comprendre Dieu est sagesse, prétendre qu’on le peut est folie.

Crislove