Pour une communication saine

 Internet a profondément transformé les relations humaines au 21ème siècle. On parle parfois de « relations numériques ». Nous sommes tous plus ou moins en accord sur le fait que l’Homme est un être à caractère relationnel, c'est sans doute la raison pour laquelle la communication occupe une bonne part nos vies. 

 On communique oui, mais comment ?

Nous sommes en permanence en communication avec les autres, que ce soit avec la famille, les amis, les collègues, les membres de l’église. La communication est ici un moyen qui nous permet d’entretenir les relations que nous avons dans nos différentes sphères de vie. Par elle, on peut s’intéresser aux autres si l’on souhaite qu’on s’intéresse à nous. On parle alors d’un principe d’échange, de réciprocité. Elle peut avoir différentes formes. Les scientifiques distinguent deux catégories : la communication analogique, celle des mots et la communication digitale parfois dite « numérique » à cause de l’impact de la numérisation dans les supports de communication. Néanmoins, ils sont relativement en accord et reconnaissent que cette dernière ne permet pas à elle seule de solidifier les relations.

Les avancées technologiques sont en constante amélioration et contribuent fortement à l’expansionde la diversité des techniques de communication. L’émergence des réseaux sociaux numériques (Facebook, Instagram, Tweeter) ou applications d’échanges (WhatsApp, Facebook Messenger, Skype) ont donnés naissance à des espaces plus intimes, plus libres et plus communautaires qu’avant. Une étude récente réalisée en 2016 a déterminé que sur environ 7,357 milliards de personnes dans le monde, 3,715 sont des internautes et 2,206 utilisent les réseaux sociaux chaque mois. Des chiffres qui montrent de façon claire l’impact de ces plates formes dans nos quotidiens. Une autre étude portant sur Tweeter, à démontrer que l’idée reçue sur la facilité à étendre nos relations à travers les réseaux sociaux est un mythe. Dans la pratique, on maintient des contacts réguliers avec pas plus de 200 relations.

Le téléphone portable a également révolutionné notre quotidien en nous permettant de communiquer sans fil. Tout comme les réseaux sociaux, il nous a permis de transmettre une éventuelle information plus rapidement.

Ont-ils réellement changés les relatons humaines ?

Une étude réalisée par l'association britannique « Cystic Fibrosis Trust » révèle qu’une personne sur 10 rencontre ses meilleurs amis sur les réseaux sociaux. Elle relève également que le nombre de contact qu’elle entretient sur internet correspond au double de ces amis physiques. Se sentant plus confiant, 23% des gens sont capables de demander une adresse mail ou un nom à travers les réseaux sociaux et seulement 5% sont capables de demander un numéro de téléphone pour communiquer oralement. Conséquences, les gens ont deux identités ; la personne réelle et la personne virtuelle et nous avons donc ici un danger. Cependant, cette même étude affirme que ces réseaux favorisent les relations humaines et sont de bons moyens thérapeutiques pour les personnes confrontées à l'isolement.

Pour d’autres, le téléphone portable appelé depuis smartphone a affecté les rapports sociaux car son but initial a été modifié. Cela a créé des dépendances en termes de communication qui est devenu superficielle, incomplète ou inutile. Il y a une perte de la notion de temps de qualités avec autrui.

Tout de même, la tendance générale est de dire que malgré l’expansion des médias de communication, ces derniers ne parviendront pas à changer les bases fondamentales du code des relations humaines. Le véritable changement est dans les "données d’informations", dans la facilité à apporter des sujets de conversations. Une étude, menée par Barry Wellman, démontre qu’être connecté à Internet ne nous éloigne pas des personnes avec lesquelles on interagit face-à-face. Ceux qui ont d’avantages de liens sociaux sont aussi ceux qui communiquent le plus de façon numérique. Les relations «numériques» ne remplacent donc pas celles de face mais viennent s’y ajouter pour enrichir et développer la vie relationnelle. Divers études effectuées depuis les années 2000 ont confirmées ces résultats. 

Nous voyons donc différentes prises de positions concernant les relations et la communication à la lumière de la technologie. Nous avons là un domaine qui nous cache encore bien des mystères. 

Point à méditer

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. » Marc 12 :30-31

J'ai trouvé bienvenu de terminer ma réflexion par cette citation: "Nous avons ici la première leçon de Jésus dans ce domaine : Rien n’est plus important que les relations ! Du début à la fin, Dieu vous a créé pour cela. Il faut que vous soyez en contact avec Lui et les autres. Si vous vous coupez de Lui et des autres, vous passez à côté de la principale raison pour laquelle Dieu vous a mis sur terre. En fin de compte, rien n’est plus important, car rien ne durera plus que les relations." Tom HOLLADAY